Rencontre avec Laurent Emery et Yves Joli-Coeur du RGCQ

Publié le 21-06-2016

Laurent Emery, directeur général et Me Yves Joli-Coeur, secrétaire général du Conseil d'administration du Regroupement des gestionnaires et copropriétaires du Québec (RGCQ)


Condopropriétaire a rendu visite à Laurent Emery, directeur général et Me Yves Joli-Coeur, secrétaire général du conseil d'administration du Regroupement des gestionnaires et copropriétaires du Québec (RGCQ) pour expliquer les services rendus par cet organisme.

Organisme sans but lucratif créé en 1999, le RGCQ se veut le porte-parole de ses membres, soit environ 1000 syndicats de copropriétés qui gèrent quelque 40 000 unités à travers le Québec. Le regroupement comprend trois chapitres dans les régions de Montréal, Gatineau et Québec. M. Emery mentionne en outre que le RGCQ est en train de développer d’autres régions au Québec.

S’informer pour éviter les problèmes

L’univers de la copropriété n’est pas facile à saisir surtout sur le plan légal. À ce sujet, les membres peuvent faire appel aux experts juridiques qui sont partenaires du RGCQ.

D’autre part, le RGCQ offre à ses membres «le plus grand rédacteur de contenu (centre de documentation) sur la copropriété au Québec. Que ce soit via ses revues Condoliaison, ses capsules informatives ou les ouvrages techniques». Des informations utiles, car le phénomène de la copropriété au Québec est assez récent, et les règles qui le régissent restent à être peaufinées. D’ailleurs, d’aucuns s’impatiemment de voir un jour arriver la réforme législative promise par le gouvernement du Québec.

Un survol des services dispensés par le RGCQ renseigne sur l’importance donnée à l’information. «Le copropriétaire nous appelle, décrit le directeur général M. Emery. On lui offre nos conseils, en appelant sur la ligne info-gestion, et c’est un conseiller en gestion qui lui parle et qui a une expérience comme administrateur de copropriété. Il (le conseiller) ne travaille pas pour une entreprise de gestion. (…) On marche beaucoup par la formation. Il y a cette expression qui dit : "apprendre à quelqu’un à pêcher au lieu de lui donner un poisson".»

Service de président d’assemblée

Le directeur général a tenu à préciser que les membres d’un syndicat peuvent élire le président et le secrétaire lors de la tenue de l’assemblée annuelle de leur regroupement. Certes, l’encadrement et le déroulement de la réunion exigent toutefois de connaître les règles et procédures en cette matière. Dit autrement, M. Emery affirme que «c’est un service (présidence de l’assemblée) qui est de plus en plus demandé. Nous, on aime que ce soit quelqu’un qui n’est ni gestionnaire ni administrateur, qu’il (cette personne) prenne le temps de lire la déclaration de copropriété et qui préside les assemblées. On met de l’avant les gens qui ont suivi la formation».

La déclaration de copropriété

À force de consulter de façon régulière le document Déclaration de copropriété, les copropriétaires de condos, les administrateurs et les gestionnaires des syndicats de copropriétés auront plus de chance d’améliorer leur compréhension des tenants et aboutissants de tout ce qui concerne ce genre d’habitation.

C’est une des conclusions auxquelles est arrivé Laurent Emery, directeur général du Regroupement des gestionnaires et copropriétaires du Québec (RGCQ). Il admet la complexité du document, mais précise du même souffle : «le phénomène d’ouvrir la déclaration, de regarder, de fouiller et de trouver une réponse, ça crée l’habitude. Il y a des gens qui nous disent que c’est de cette façon qu’on a compris».

La déclaration de copropriété est un contrat notarié qui est publié au registre foncier. Elle constitue un contrat qui lie tous les copropriétaires et où sont fixées les règles de vie commune et d’administration de la copropriété.

À ce chapitre, sur le site de condolegal.com, Marie-Cécile Bodéüs, avocate De Grandpré Joli-Cœur, écrit ceci : «si vos règlements, qui se retrouvent dans votre déclaration de copropriété, ne prévoient pas la possibilité qu’une personne «étrangère» puisse présider vos assemblées, mais exigent qu’il s’agisse d’un copropriétaire, il est toujours possible de modifier ces règlements par un vote majoritaire de l’assemblée des copropriétaires.»

Le RGCQ offre aussi d’autres services importants pour ses membres, comme la Charte comptable standardisée, l’Indice Condo; le programme rabais et privilèges condo; un site Intranet personnalisé; et l’agrément qui est une norme exclusive au RGCQ.

Trois associations à but non lucratif sont au service des copropriétaires, syndicats, gestionnaires et autres intervenants du milieu de la copropriété, soit l’Association des syndicats de copropriété du Québec (ASCQ) la Fédération des copropriétaires du Québec (FCQ) et le Regroupement des gestionnaires et copropriétaires du Québec (RGCQ).


  Les sujets traités sont offerts à titre d'information et ne représentent pas des avis juridiques.

Dans la même catégorie : Entrevue

Le budget du ministre Leitao suscite des attentes

L’industrie de la construction neuve aurait besoin d’un électro choc pour sortir du marasme actuel.
  01-03-2017
blog comments powered by Disqus