Michel Charlebois fier de ses 27 ans au service de l'ASCQ

Publié le 01-11-2016

Michel Charlebois a reçu un présent pour ses 27 ans de travail auprès de l’ASCQ.


Monsieur Michel Charlebois, président de l’ASCQ et diplômé en droit et en finance est à la tête de l’ASCQ depuis 1989, soit 27 ans au service de cette association. 

Michel Charlebois en avait long à dire sur les questions relatives à la copropriété lors d’un entretien avec condopropriétaire.com au sortir du colloque d’automne 2016 de l’ASCQ. Michel Charlebois ne qualifie pas de «trop exigeant» le mémoire que son association a déposé devant le Groupe de travail. «Plutôt précis, corrige-t-il. J’ai démoli le mémoire des notaires qui étaient paresseux et se fiaient à leurs connaissances, à leurs lobbys. Nous, ce n’est pas comme ça qu’on fonctionne. Eux, ce sont des professionnels qui font de l’argent. D’ailleurs, sur le Groupe de travail, il n’y avait aucun copropriétaire.»

Le président n’a pas manqué de critiquer la proximité avec le modèle français. «En France, il n’y a pas de loi de la copropriété ; c’est la loi d’habitation. C’est un autre système.» Il dit ne pas rejeter tout le rapport déposé par les notaires, mais il s’interroge : «pourquoi tu m’exiges une évaluation aux fins d’assurance tous les cinq ans? Je m’excuse, ce n’est pas à toi de décider ça, c’est aux copropriétaires.»

Michel Charlebois a évoqué une réunion des 10 provinces tenue en Ontario sur la question du Fonds de prévoyance et de conclure que le Québec, «a la méthode parfaite» en comparaison aux règles existantes ailleurs au Canada. À ce sujet, il persiste et signe que «le règlement d’un immeuble ne doit pas passer par les notaires. Savez-vous combien ça coûte si on dépose quelque chose par le notaire? C’est un minimum de 1000$.»

Quant à la réforme tant attendue du gouvernement, «actuellement, juge le président, tout va bien ; il y a de l’écriture qu’il faut corriger un peu dans le Code civil. Airbnb et amener quelqu’un à l’hôpital contre rémunération ont toujours existé. C’est le système Airbnb et Uber qui est nouveau».

Est-il satisfait du travail effectué aujourd’hui par l’ASCQ ? «L’association a révolutionné le monde du condo».

  Les sujets traités sont offerts à titre d'information et ne représentent pas des avis juridiques.

Dans la même catégorie : Entrevue

Le budget du ministre Leitao suscite des attentes

L’industrie de la construction neuve aurait besoin d’un électro choc pour sortir du marasme actuel.
  01-03-2017

Rencontre avec Yves Papineau, avocat émérite spécialisé en droit de la copropriété

Me Yves Papineau est diplômé de l'Université d'Ottawa (1978) et membre du Barreau du Québec depuis 1979. Il pratique…
  01-09-2016
blog comments powered by Disqus