JLR analyse le secteur immobilier, de père en fils

Publié le 31-05-2016

Christian Boivin, vice-président exécutif et associé, et Félix Laroche, président-directeur général et associé


Comme pour de nombreuses entreprises québécoises,JLR Solutions foncièrescache une histoire entrepreneuriale familiale. Fondée à Québec en 1986 par Jacques Laroche, JLR est née d’une idée proposée par un ami de la famille, qui lui conseilla de se tourner vers le Registre foncier, où toutes les informations sont publiques, pour lire les actes notariés et extraire des données dans le but d’effectuer des bilans transactionnels, dans le secteur commercial. Une idée qui porta fruit rapidement.

À l’époque, JLR était une entreprise « papier », où tout se faisait manuellement. « Nous envoyions des enveloppes de papier par la poste, de 200 à 400 par semaine, à tous nos clients. Les ventes immobilières, les reprises bancaires, les propriétés commerciales, c’étaient toutes des informations que nous livrions à nos clients », se rappelle Félix Laroche, fils de Jacques Laroche, à qui ce dernier a officiellement passé le flambeau en 2011.

Celui qui gravite au sein de l’entreprise depuis 1997 a été témoin de l’évolution de JLR, mais aussi de celle du marché immobilier. Car, mentionnons-le, JLR Solutions foncières a rapidement saisi une opportunité en or, soit celle d’analyser les transactions immobilières, au-delà du simple secteur commercial. C’est pourquoi, d’ailleurs, l’entreprise a déménagé ses bureaux à Montréal en 1997, où le bassin de population – et de propriétés résidentielles – est le plus important.

JLR prend un virage technologique et étoffe sa gamme de produits

En 2000, les technologies de l’information ont révolutionné les façons de faire de l’entreprise, lesquelles ont été chapeautées par Christian Boivin, devenu associé lors du transfert de l’entreprise. Le site Web est rapidement devenu transactionnel et les clients pouvaient dès lors obtenir les données recherchées par leurs propres moyens.

Aujourd’hui, JLR conçoit des solutions pour ses clients, basées sur l'intégration et la diffusion de données immobilières. « Notre vision est de continuer à lancer des solutions innovantes, pour ainsi se démarquer, bien que nous ayons très peu de compétition dans ce créneau », souligne Félix Laroche, le président-directeur général et associé de JLR, aux côtés de Christian Boivin et Sylvain Lemay.

Depuis que le trio a fait l’acquisition de l’entreprise, l’équipe a doublé de taille, passant de 24 à près de 50 employés aujourd’hui. Ce vent de nouveauté a amené son lot d’investissements et de création de nouveaux produits, lesquels ne sont pas étrangers à la croissance fulgurante de l’entreprise depuis 2011.

Aujourd'hui, l’équipe de JLR compile et analyse annuellement entre 600 000 et 700 000 transactions immobilières au Québec, en plus des rôles d’évaluation municipale. « Ce que nous faisons principalement, c’est lire les transactions notariées et les analyser, puis de les répertorier et les catégoriser sous forme de base de données », explique Félix Laroche.

Ces données précieuses au sujet du secteur immobilier sont mises à la disposition des professionnels, notamment des courtiers immobiliers et hypothécaires, des évaluateurs, des investisseurs, des notaires et des avocats, mais aussi des prêteurs et assureurs, ainsi que des organismes gouvernementaux. L’accès aux données est payant – abonnement à forfait – sur le site transactionnel de JLR, bien qu’une section avec des données clés (redressements, prix de vente médian, nombres de transactions, etc.) soit mise gratuitement à la disposition du grand public, le Radar immobilier.

« Depuis 1986, nous avons analysé tout près de 7 millions de transactions, ventes et actes hypothécaires compris », mentionne le PDG de JLR. La mission de l’entreprise est claire : fournir toute l'information portant sur une propriété ou un secteur précis. Ainsi, il devient possible d'analyser le marché, d'évaluer une propriété, de gérer un portefeuille immobilier, de prévenir le risque et, pour les professionnels, de rejoindre une clientèle cible.

Evalweb, pour évaluer facilement sa propriété

Une filiale distincte gravite aussi dans l’univers de JLR : Evalweb, qui est un service principalement destiné aux consommateurs qui souhaitent obtenir rapidement une évaluation de leur propriété, unifamiliale ou condo, directement en ligne. « Nous nous sommes associés avec un évaluateur du nom de Sylvain Lemay pour être en mesure de bâtir notre produit d’évaluation immobilière automatisé. Avec Evalweb, nous voulions offrir un nouveau produit pour compléter notre gamme, dans le but de permettre aux gens d’évaluer leur propriété, et ce, de manière automatisée, c’est-à-dire qu’ils obtiennent la valeur en moins de deux minutes sur le site », mentionne M. Laroche.

Les frais varient entre 50 et 85 $ pour obtenir un rapport de près de 10 pages, qui fournit, notamment, le prix minimum et le prix maximum pour une propriété dans un secteur précis, en plus de présenter tous les comparables du secteur.

JLR poursuit sur sa lancée

Ayant le vent dans les voiles, JLR a, depuis le transfert réussi de l’entreprise, remporté deux prix prestigieux dans la sphère entrepreneuriale, soit Les Médaillés de la relève (2013) et les Mercuriades (2014).

Orientée vers la croissance, l’entreprise entrevoit une expansion canadienne, elle qui a déjà exporté avec succès son modèle d’affaires à Winnipeg.

Par: Anne-Marie Santos

  Les sujets traités sont offerts à titre d'information et ne représentent pas des avis juridiques.

Dans la même catégorie : Entrevue

L’ardent défenseur des propriétaires de condos

Me Sébastien Fiset, spécialisé depuis une quinzaine d’années dans le droit de la copropriété, aide à…
  01-06-2017

Entrevue avec Sylvain Girard, vice-président de la Chambre immobilière du Grand Montréal

Sylvain Girard occupe le poste de vice-président de la CIGM, une association à but non lucratif qui regroupe la…
  01-09-2016
blog comments powered by Disqus