Des promoteurs en mode séduction

Publié le 05-03-2018

Nicolas Corbeil de Must explique les tendances en décoration devant plus d'une centaine de personnes.

Une soirée froide d’hiver de février. Sur la rue du Bassin dans Griffintown, il est difficile de trouver une place stationnement. À l’intérieur du condo modèle Noca, je me fraie un chemin et trouve une place libre près d’un couple dans la cinquantaine avancée.

Ce soir-là, plus d’une centaine de personnes ont pris la peine de se déplacer pour entendre la conférence de Nicolas Corbeil de Must qui se prononçait sur les tendances en décoration.

« Je n’ai jamais vu autant de monde pour des événements similaires», me confie une habituée. Sur place, les invités se servaient un verre de vin, un mousseux, charcuteries, petits canapés, etc.

Popularité

Au cours des derniers mois, le promoteur DevMcGill a organisé 7 activités dont le marché de Noël aux ateliers de Castelneau qui a été un franc succes. D’ailleurs, on récidive le 28 avril prochain avec la venue d’artisans et ce, au même endroit.

« Nous organisons des activités avec nos partenaires comme Must, Jc Perreault, Spacer. En même temps que de visiter un condo, les gens assistent à une conférence sur la décoration, l’aménagement d’un walk-in, etc. Le but c’est d’attirer des gens afin qu’ils visitent nos condos », explique Tina Dostie, responsable du marketing chez DevMcGill.

Vente spontanée

Ce soir-là, lors de la conférence sur la décoration, un client a signé un contrat de vente « sur le spot » avec un verre de champagne à la main. « D’habitude, avant d’acheter, les gens viennent effectuer sur place 3 ou 4 visites », dit-elle.

Impact des réseaux sociaux

Mme Dostie a lancé l’invitation aux partenaires d’affaires, fournisseurs sur les réseaux sociaux qui rejoint une quarantaine de personnes. Sur Facebook, 200 personnes ont cliqué J’AIME qui ont généré un achalandage sur le projet.

Clientèle

Déjà, la moitié des 99 condos de la phase 1 ont été achetés. La clientèle est variée. Il peut s’agir de baby-boomers qui ont vendu leur chalet ou de jeunes professionnels qui travaillent au centre-ville de Montréal.

La proximité du Canal Lachine attire les gens qui peuvent pratiquer le yoga, vélo ou kayak. Plusieurs achètent le micro condo parce qu’ils pourront utiliser les espaces communs comme le gym, la salle de conférence, cuisine. « C’est comme si on s’achetait une chambre d’hôtel », illustre Mme Dostie.

Caractéristiques

Les condos possèdent une vaste fenestration ainsi qu’un balcon offrant une vue sur Montréal. On remarque la grande piscine sur le toit de l’édifice.

-Les 3 phases contiennent 300 condos.

-Superficie variée : du micro-condo aux Penthouses.

-Serrures et thermostats intelligents.

-Appareils électroménagers intégrés dont plaque de cuisson, four, réfrigérateur, lave-vaisselle et micro-ondes.

-Espace de travail « collaboratif » dont le LIFE FAB avec mobilier conçu pur la relation.

-Espace de rencontre LE SPACE avec cuisine commune, îlot de travail et téléviseur géant.

-Salle d’entraînement incluant appareils de musculation, cardio vasculaire, vélo de spinning.

Prix : À partir de 165 000 $, le micro-condo et jusqu’à 670 000 $ pour un Penthouse.

Pour en savoir plus : www.nocacondos.ca

Annie Bourque 





  Les sujets traités sont offerts à titre d'information et ne représentent pas des avis juridiques.

Dans la même catégorie : Reportage

Lancement réussi du projet Aquablu, phase 2

Plusieurs personnalités de Laval dont le maire Marc Demers, conseillers, gens d’affaires et journalistes ont assisté…
  01-05-2017

La rentrée montréalaise du RGCQ

«Il y a 182 000 copropriétés à Montréal contre 154 000 maisons unifamiliales, révèle Jan Towarnicki, président…
  01-10-2016

SIDIM 2016 : un évènement pour les mordus de design

Condoproprietaire.com a visité le Salon du design 2016 et vous partage ses découvertes
  10-05-2016
blog comments powered by Disqus